by JAKARANDA

DB COOP - Centrale de Référencement

DB COOP - Centrale de Référencement

Quelque part dans votre ville, votre village ou votre quartier, votre droguiste bazar est là pour vous !

Un commerçant qui vous écoute et vous conseille !

La newsletter

Vite ! Un magasin !

Accueil

Les coopérateurs et les fournisseurs

Le 25 novembre 2016, par DB COOP

vous donnent rendez-vous prochainement pour vous faire bénéficier de leurs promotions.

Suivez l’actualité de la DBCoop sur https://www.facebook.com/LaDBCOOP/

En attendant un peu d’historique....

Le 23 novembre 2016

La DROGUERIE fut longtemps un métier qui se perpétuait de père en fils. Le droguiste formait ses enfants ou ses employés à l’intérieur de son établissement, il leur inculquait les connaissances indispensables à ce métier et veillait lui-même à leur formation.
La profession a subi de profondes transformations depuis son origine. D’abord commerçant vendant des « drogues » pour la pharmacie, la teinturerie et les arts, le droguiste tenait à la fois de l’apothicaire et de l’herboriste. On peut signaler sur ce point que certains droguistes étaient d’anciens préparateurs en pharmacie qui apportaient à cette profession les qualités d’ordre et de méthode acquise dans leur formation première.
Puis le droguiste devient en même temps « marchand de couleurs » (peintures, vernis) et vendeur de produits chimiques.
Jusqu’en 1940 le droguiste était un artisan qui fabriquait lui-même encaustiques, détachants ou cirages. Il était un technicien en blouse grise qui faisait dans son arrière- boutique des mélanges et des préparations diverses.
Aujourd’hui cet artisanat a presque totalement disparu, seuls perdurent quelques droguistes traditionalistes. Le droguiste détient de moins en moins de produits chimiques en vrac qui sont désormais conditionnés par des fabricants spécialisés.

...Le droguiste est devenu un technicien en blouse blanche

Le 23 novembre 2016

Un grand nombre de rayons sont venus s’ajouter à l’assortiment traditionnel du droguiste. Outre les produits d’entretien, rayon n° 1 du métier, qu’il s’agisse de produits d’hygiène, articles de ménage, parfumerie, petite quincaillerie, électricité, électroménager, etc… tous ces rayons se rapportent soit à l’hygiène, soit à l’équipement du foyer. Il s’agit d’articles courants pour le confort et l’entretien de la maison.
Télécharger sur le portail de la Fédération Française la Fiche droguerie - édition 2013
http://www.droguerie-bazardefrance.org/la-profession/fiche-metiers-et-statistiques.html

Droguerie Bazar : deux univers qui se rejoignent

Le 11 octobre 2016

Il existe toujours dans la profession deux tendances :
1. La spécialisation
Ses partisans veulent conserver à la profession son caractère technique et garder au droguiste son rôle de prescripteur (écoute et conseils). L’assortiment reste du domaine de la droguerie traditionnelle.
2. La despécialisation par un élargissement des rayons et une sélection d’articles à rotation rapide.

C’est ici que la DROGUERIE rejoint le secteur du « BAZAR, EQUIPEMENT DU FOYER ».